nicolasvadot.com

Home    Actualités    Dessins de presse   Chroniques   Recueils de dessins de presse    Cartooning for Peace    Bandes dessinées    Illustrations    Biographie    Bibliographie    Interviews    Podcast    Animations    Liens    Livre d'or    Breloques    Expositions    Musée imaginaire    Goodies    Achat en ligne    Facebook    Contact


DESSINS DE PRESSE

 

 

Le Vif/L'Express

     Dessins Politiques

 

     Le Vif Extra

     Années de Vadot

     Kiko

     Les Impubliables

 

     Dossiers de couverture

     Illustrations

     Economie

     Strips de BD

     Madame Ronchard

     Les Inédits

 

L'Echo

 

Dessins thématiques

Étapes d'un dessin

Cartes de vœux

Anciennes collaborations

Premiers dessins

 

 

Les dessins de la semaine

 

 

Mme Ronchard - Évelyne de son prénom -
Belge francophone pur sucre, la cinquantaine bien tassée,
est convaincue de sa mission citoyenne, en tant qu' humaniste tolérante,
cultivée et engagée. Elle a même un jour créé son parti politique,
le PNM, Parti de la Nouvelle Météo, dont le programme
consistait à interdire le mauvais temps en Belgique.

Pourtant, elle ne comprend rien à rien,
donne son avis sur tout et passe son temps à se plaindre.

Une râleuse professionnelle.

Fervente supportrice de l’équipe nationale de football et monarchiste
inconditionnelle, elle reste très attachée à l’unité de la Belgique,
peste contre les séparatistes autant que l’extrême-droite, mais
déteste cependant les étrangers en général et les Flamands en particulier.

Citoyenne “ active, responsable et vigilante “, elle est persuadée que
la société dans laquelle nous vivons n’est qu’un vaste complot ourdi
par de puissants criminels pédophiles qui manipulent le peuple.

Toujours prête à battre le pavé pour dénoncer les injustices,
elle reste fidèle à sa devise: “À bas tout ! ”, mais demeure
la plupart du temps cloîtrée chez elle à regarder la télévision
et à faire la révolution depuis son salon.

Mme Ronchard habite avec Gédéon, un jars qu’elle a rencontré
avant un réveillon de fin d’année, alors qu’il devait lui servir
de foie gras. Ils ont sympathisé et elle l’a adopté.

Gédéon est beaucoup plus intelligent et réfléchi. Il constitue un contrepoint
aux jugements à l’emporte-pièce de sa maîtresse.
Celle-ci n’hésite d'ailleurs pas, malgré son attachement aux valeurs
démocratiques, à molester vigoureusement son compagnon
lorsqu’il n’est pas d’accord avec elle.



 


    
All rights reserved   |  www.nicolasvadot.com © 2006-2017  |  Copyright  |  designed by grenson-co.com